Salva Fauna

Histoires {fr}

Le Fou de Bassan en Gaspésie

fou-de-bassan-gaspésie

Grand voilier majestueux de plus d’1,80m d’envergure, le Fou de Bassan est l’un des plus grands oiseaux marins du Québec. Maître incontesté des mers, il est présent majoritairement dans l’Atlantique Nord pour la nidification et se disperse jusque dans le Golfe du Mexique et à l’Ouest de l’Afrique du Nord en hiver. Les adultes ont un corps blanc immaculé avec le bout des ailes noires. La tête est de couleur jaune qui devient plus intense lors de la période de reproduction. La longueur et la finesse de ses ailes rend cet oiseau très élégant en vol.

Entre avril et septembre, ces oiseaux fascinants se rassemblent par milliers pour nicher et forment ainsi d’immenses colonies. Elles sont localisées pour la plupart sur des îles de l’Atlantique Nord, à l’abri des prédateurs terrestres. La plus grande colonie au monde se situe sur l’île de Bass Rock en Ecosse avec des estimations récentes à plus de 75 000 couples installés. La deuxième plus grande colonie se trouve au Québec, en Gaspésie, sur l’île Bonaventure où plus de 60 000 couples se rassemblent chaque année. Comme pour la plupart des grands oiseaux marins, plusieurs années sont nécessaires au Fou de Bassan pour atteindre la maturité sexuelle. Elle intervient ainsi dans sa 4ème ou 5ème année. L’espèce se nourrit principalement de poissons (harengs, maquereaux, lançons, etc.) qu’il pêche en faisant des plongeons spectaculaires, à une vitesse impressionnante de l’ordre de 90km/h ! L’impact dans l’eau est saisissant. Une fois sous l’eau, il attrape et avale sa proie et ressort le bec vide, d’où l’appellation de « fou » par les premiers pêcheurs qui les observèrent.

Les observations de Fou de Bassan sont possibles depuis la côte à l’aide de jumelles ou d’une longue vue mais les oiseaux se tiennent souvent au large. On peut quand même en suivre quelque uns, avec leur vol aux battements puissants et réguliers, faire des allers-retours à la recherche de nourriture et plonger lorsqu’un banc de poisson est repéré. Avoir la chance de visiter la colonie de Fou de Bassan de l’île Bonaventure en Gaspésie est unique. Les cris de plus de 120.000 oiseaux communiquant entre eux est une expérience sonore incroyable ! C’est l’endroit idéal pour observer l’une des plus grandes colonies au monde. L’île Bonaventure est facilement accessible en bateau et se situe relativement proche du continent, ce qui permet également de faire de belles observations depuis le rivage.

Depuis que l’espèce est protégée par l’homme, les populations sont stables, voire en légère augmentation. Il est classé en « Préoccupation mineure » au niveau mondial selon la Liste Rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Cependant, plusieurs menaces pèsent sur le Fou de Bassan. D’une part, la réduction de la disponibilité alimentaire liée notamment à la surpêche et aux changements climatiques a un impact direct sur le succès reproducteur de l’espèce. En effet, le dérèglement climatique a tendance à modifier les routes migratoires chez les poissons. Malgré que l’espèce soit capable de faire plusieurs centaines de kilomètres dans la journée pour rechercher sa nourriture, les zones de pêches sont situées de plus en plus loin au nord, ce qui oblige les oiseaux à faire de grands trajets et à dépenser beaucoup d’énergie. Cela perturbe considérablement le cycle de vie de l’espèce. D’autre part, la pollution chimique est aussi une menace potentielle pour le Fou de Bassan. Les dégazages et autres marées noires peuvent tuer des milliers d’oiseaux.

Si vous souhaitez observer et photographier le Fou de Bassan à quelques mètres de la colonie dans le Parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé en Gaspésie, réservez notre voyage photo nature en Gaspésie!

 
FAUNE SAUVAGE DE GASPÉSIE

Si vous rêvez de voir et de photographier des orignaux, des caribous, des ours noirs et un nombre incroyable d'espèces d'oiseaux magnifiques, ce séjour photo nature de 10 jours en Gaspésie est fait pour vous!

 
 

Thibaut
Guide Salva Fauna


Références :

Fou de Bassan – Réserve Naturelle des Sept-Iles.
www.sept-iles.lpo.fr, (consulté le 11/02/2019).

Fou de Bassan, Planète, Futura-Sciences.
www.futura-sciences.com/planete/definitions/zoologie-fou-bassan-9874/. (consulté le 11/02/2019).

Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), Morus bassanus (Linnaeus, 1758), statuts.
www.inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/2437/tab/statut (consulté le 11/02/2019).

« Les fous de Bassan sont en péril », Alexandre Shields.
www.ledevoir.com, 30 juillet 2014 (consulté le 11/02/2019).

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105, 696p.